Deux ans d’enquête avec le soutien de l’AFPAP – seule association de lutte contre la maltraitance – aboutissent à ce terrible constat : on tue les vieux.

Cette première véritable enquête étoffée par des centaines d’interviews de médecins et de professionnels de la santé, de familles, d’avocats, de directeurs de maisons de retraite et de directeurs de la DDASS révèle que tout est mis en œuvre pour accélérer leur fin. Les incohérences de l’hospitalisation en éliminent un bon nombre. La prise en charge défaillante aux urgences alimente les grabatisations. L’épreuve des urgences se solde souvent par un décès prématuré : « C'est facile d'envoyer les gens aux urgences, votre père ce n'est pas une urgence ! » dit un urgentiste débordé à la fille d’un vieux monsieur de 88 ans, laissé sans soins sur un brancard. Ce patient non urgent est mort le lendemain de ce diagnostic hâtif. Après les urgences, l’hécatombe continue avec les mauvaises orientations, comme Mathilde, envoyée en dermato alors qu’elle souffre d’un problème cardiaque. Sans parler des euthanasies « tellement courantes, dira un médecin, que pour s'en convaincre il suffit d'aller dans les hôpitaux».
Les vieux qui survivent à l’hôpital se retrouvent dans des maisons de retraite, médicalisées certes, mais totalement inadaptées à leur prise en charge. Abandonnés sans soins dans des établissements sous-dotés en personnel, la moitié des vieux sont dénutris, sous-médicalisés et partout surmédicamentés…

La justice complaisante ne condamne que rarement ces « dysfonctionnements institutionnels ». La vie d’un vieux, au pire, ça vaut deux ans avec sursis. Dans la majorité des cas, les affaires sont classées sans suite par la justice « qui ne tient pas à instruire ce type de dossier », reconnaît un avocat spécialiste du secteur. L’État aux abonnés absents se désengage d’autant plus volontiers du problème qu’il veut privatiser le secteur.
Reste à savoir à qui profite le crime ? Aux grands groupes qui, grâce aux financements de l’État, dégagent des superprofits dans un marché en pleine expansion. Texte extrait du Bulletin des nouvautés des Editions Fayard - septembre 2006 _______________________________________________________________________________________________________________________

 
On tue les vieux. Editions Fayard - Deux ans d'enquête avec le soutien de l'AFPAP (Association française de protection et d'assistance aux personnées âgées) aboutissent au constat suivant : certaines personnes du troisième âge meurent de façon prématurée en France (pays des droits de l'homme). En cause, les incohérences de l'hospitalisation, la prise en charge aux urgences, les euthanasies, les maisons de retraite inadaptées, la justice complaisante... Ce livre évènement est consacré à la dénonciation des maltraitances à l'encontre des personnes âgées hébergées dans les hôpitaux et les maisons de retraite. Deux ans d'enquête ont permis de mettre en lumière les dérives et les dysfonctionnements du système de prise en charge des personnes âgées en France. De nombreux témoignages recueillis auprès des professionnels du secteur médico-social et auprès des personnes âgées ou de leur proches permettent de faire un état des lieux précis des situations dramatiques que vivent au quotidien de très nombreuses personnes âgées fragiles, victimes silencieuses.

La maltraitance dans les maisons de retraite La maltraitance dans les hôpitaux Les maisons de retraite Afpap - Association Française de Protection et d'Assistance aux Personnes Âgées Les éditions Fayard Les auteurs du livre "On tue les vieux" On tue les vieux - Editions Fayard A propos du livre : On tue les vieux Editions Fayard On tue les vieux - Revue de presse Les sites internet consacrés aux personnes âgées On tue les vieux Les infos sur le livre On tue les vieux Emission de Lci sur le livre "On tue les vieux" - Personnes âgées : un génocide silencieux ? France Inter : Est-on bien soigné quand on est vieux ? France 2 dans l'émission "Un livre" à 08h35 et 16h30 pour la présentation du livre "On tue les vieux" chez Fayard. Voir la vidéo ici Le quotidien du médecin - Personnes âgées dans les maisons de retraite et les hôpitaux La mort par négligence. Délaissés, mal soignés ... Un livre réquisitoire dénonce le sort réservé par l'hôpital à nombre de patients âgés, qui accélère leur fin. Le symptôme d'une société malade. Notre société maltraite ses anciens au mépris de toute forme d’éthique. Qu’elle cautionne un génocide silencieux, qui, tous les ans, fait plus de morts que la canicule MALTRAITANCE « Génocide silencieux » Agence France Presse (AFP) du 27 octobre 2006 : Accueil des personnes âgées: hôpitaux et maisons de retraite critiqués. Les naufrages de la prise en charge de la vieillesse dans les maisons de retraite "On tue les vieux", le cri d'alarme du Pr Soubeyrand social - un livre coup de poing denonce la maltraitance des personnes agees - La mort pour seule compagne. «mauvaise orientation» dans les soins, «abandons thérapeutiques» sans informer la famille, les personnes âgées sont souvent les laissés-pour-compte des hôpitaux, selon ces témoignages. Du simple dysfonctionnement à la maltraitance - Accueil des personnes âgées : Un pavé dans la mare. Personnes âgées - Une maltraitance « insidieuse ».

Au sujet du livre : "On tue les vieux" aux Editions Fayard

Deux ans d'enquête avec le soutien de l'AFPAP (Association française de protection et d'assistance aux personnées âgées) aboutissent au constat suivant : certaines personnes âgées meurent de façon prématurée en France (pays des droits de l'homme).

En cause, les incohérences de l'hospitalisation, la prise en charge aux urgences, les euthanasies, les maisons de retraite inadaptées, la justice complaisante...

Ce livre évènement (qui est aujourd'hui une référence) est consacré à la dénonciation des maltraitances à l'encontre des personnes âgées hébergées dans les hôpitaux et les maisons de retraite.

Deux ans d'enquête ont permis de mettre en lumière les dérives et les dysfonctionnements du système de prise en charge des personnes âgées en France.

De nombreux témoignages recueillis auprès des professionnels du secteur médico-social et auprès des personnes âgées ou de leur proches permettent de faire un état des lieux précis des situations dramatiques que vivent au quotidien de très nombreuses personnes âgées fragiles, victimes silencieuses.

...

[ Accueil ] - [ A propos du livre ] - [ Les auteurs ] - [ Acheter le livre ] - [ Dossier de presse ] - [ Liens internet ] - [ Crédits ] - [ Contact Editions Fayard ] - [ Articles de presse ] - [ AFPAP ] - [ Faits divers ] -